NAMSA LEUBA

LA BIOGRAPHIE

Namsa Leuba est une photographe suisse-guinéenne née en 1982 en Suisse. Elle a étudié la photographie à l’ECAL (École Cantonale d’Art de Lausanne), où elle a obtenu une maîtrise en direction artistique. Son travail a été publié dans de nombreux magazines, notamment The New Yorker, i-D, Numéro, KALEIDOSCOPE, Foam, Interview, Vice Magazine, New York Magazine, Libération, British Journal of Photography et European Photography.

L’approche photographique de Namsa Leuba analyse la représentation de l’identité africaine à travers l’imagination occidentale. Entre documentaire, mode et performance, la photographe crée un imaginaire visuel qui explore les signes et les symboles de son patrimoine culturel.

En 2010, Namsa Leuba a remporté le premier prix du Festival Planches Contact à Deauville, en France. En 2012, elle a reçu le prix PhotoGlobal au Festival International de la Mode et de la Photographie à Hyères, en France. En 2013, elle a également remporté le festival Flash Forward organisé par la Fondation Magenta. En 2017, son travail a été nominé pour le prix Foam Talent.

Namsa Leuba a participé à des expositions internationales, notamment Photoquai à Paris, en France ; Making Africa: A Continent of Contemporary Design à Guggenheim Bilbao, en Espagne ; Africa Reframed à Copenhague, au Danemark ; Daegu Photo Biennale à Daegu, en Corée du Sud ; le Festival de photo d’Athènes, en Grèce, et une performance en Off Print à la Tate Modern de Londres, au Royaume-Uni.

En 2018, l’œuvre de Namsa Leuba a été exposée dans l’exposition collective African State of Mind au New Art Exchange de Nottingham et lors d’une exposition personnelle au Hangar Art Center de Bruxelles. Elle a travaillé pour le New Yorker sur une série de photographies documentant des musiciens nigérians à Lagos. Elle vit actuellement entre Tahiti et la Suisse.

En savoir plus

NAMSA LEUBA

La collaboration

NAMSA LEUBA

LA VISION

« La mise au point sur les yeux permet de montrer à travers la capture photographique du regard, et tout le symbolisme qui y est attaché, la façon dont les émotions sont exprimées et ce qui est inscrit en nous lorsque nous les partageons. »

« La Prairie illustre le naturel en dépit du temps et libère les sentiments qui y sont attachés. Le temps passe et nous marque tous. Parfois, ces marques sont des signes de bonheur, et parfois elles témoignent d’autres émotions vécues. Sur ce travail spécifique autour du regard, je voulais illustrer la nature cachée des émotions : enfouies en nous, elles essayent de traverser le voile qui les recouvre. »

En savoir plus
Découvrir l’édition
Les autres artistes
DANIELA DROZ
Exposition photographique
Découvrir
Faites glisser et sélectionnez l'artiste